Loubya Au Temps de Corona : Rapport 2020 (Fr & Amz)

Quoi : “Loubya fi Zamane Corona” (ou “Être Queer aux Temps de Corona”) est un rapport illustré de 33 pages qui décrit la situation des personnes queers vivant au Maroc en 2020. Le rapport explique le contexte général dans lequel vit la communauté queer marocaine ainsi que les différents types de violences auxquels la communauté a été confrontée pendant la pandémie Corona (cyberviolence, violence institutionelle, violence sociale…). Le rapport met également à l’honneur les efforts fournis par la société civile marocaine pour combattre ces violences et soutenir la communauté. On y liste également des recommandations pour améliorer la vie des personnes queers au Maroc. Ce rapport a été écrit en s’appuyant sur des interviews qui ont été conduites par des membres du collectif Nassawiyat, sur des données qui ont été recueillies par d’autres groupes LGBTQI+ marocains, et sur l’analyse, les expériences et le savoir des membres de Nassawiyat. Ce rapport est le fruit d’une collaboration entre Nassawiyat et d’autres collectifs et organisations LGBTQI+ marocaines, à savoir Atyaf, Akaliyat, Fek Tayri, SAQFE, Groupe d’Action Féministe, Kasbah Tal’fin, Liqaat et Tanit. L’artiste Fagouta a effectué le travail artistique du rapport.

Pourquoi : 2020 a été une année particulièrement difficile pour la communauté queer marocaine, car la communauté LGBTQI+ a souffert de violences déclenchées par des discours de haine et des campagnes d’outings qui ont été renforcées par la crise Covid-19. Ce rapport a été rédigé pour documenter ce que cette année a apporté à la communauté queer au Maroc afin d’y réfléchir à l’avenir et d’aller de l’avant. Ce rapport a également été rédigé pour communiquer et sensibiliser un public plus large à la situation de la communauté LGBTQ+. Enfin, ce rapport est un moyen de fournir des recommandations à la société marocaine, au gouvernement et aux médias sur la façon d’interagir avec notre communauté et de la respecter. Il est extrêmement important pour nous que le rapport soit accessible aux Marocain.e.s avant tout, nous l’avons donc traduit en Arabe, Amazigh, Anglais et Français pour qu’il soit accessible au plus grand nombre. En quelques mots, nous avons écrit ce rapport pour documenter, soutenir, plaider et informer.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :